Histoires, anecdotes de Madagascar

Tous les aphrodisiaques

Tueurs en série

Jack l'éventreur


Jack l'éventreur (en anglais, Jack the Ripper) est le surnom d'un tueur en série anglais de la fin du XIX siècle, dont l'identité n'a jamais été établie. Le surnom passé à la postérité provient d'une lettre envoyée à l'agence de presse London Central News Agency par une personne déclarant être le meurtrier. Jack l'éventreur assassina sauvagement au moins cinq prostituées du quartier pauvre de Whitechapel, à Londres en 1888. Le mystère qui entoure l'identité et les mobiles du tueur (ou des tueurs) a intrigué de nombreux enquêteurs et inspiré de nombreux auteurs et artistes.
L'origine du mystère :
Le premier assassinat est celui de Mary Ann Nichols, retrouvée égorgée et éventrée dans une rue de Whitechapel le 31 août 1888. Le dernier, avec un degré d'horreur allant crescendo, est celui de Mary Jane Kelly, retrouvée affreusement mutilée dans sa chambre le 9 novembre de la même année.
Les victimes de Jack l'éventreur avaient pour point commun d'être des prostituées occasionnelles œuvrant à Whitechapel (East End), l'un des quartiers les plus pauvres de Londres. À l'exception de la dernière, âgée d'à peine 25 ans, la plupart étaient des femmes d'âge mûr, autour de la quarantaine.
Le nombre et la nature des victimes constituent aujourd'hui encore une énigme pour les enquêteurs : pour quelle(s) raison(s) l'assassin choisit-il des prostituées ? Pourquoi s'arrêta-t-il après le cinquième meurtre ? Pourquoi ce dernier meurtre se déroula-t-il dans de telles conditions ?
Mode opératoire :
Les quatre premiers crimes eurent lieu dans des lieux publics ou semi-publics ; trottoirs ou cours d'immeubles. À l'époque, les actes de prostitution n'avaient lieu ni à l'hôtel ni dans les appartements privés, mais pendant la nuit, dans une cour d'immeuble ou dans un passage privé entre deux immeubles, voire au bout d'une impasse.
Les victimes étaient égorgées, vraisemblablement par derrière d'après les constats opérés; puis l'éventreur ouvrait l'abdomen et en retirait les viscères (intestins, reins, utérus), pour les disposer ensuite sur le cadavre ou les emporter. Certains furent envoyés à la police, accompagnés de « Lettres de Jack ». La précision avec laquelle les victimes étaient éviscérées et le fait que les meurtres avaient lieu pendant la nuit, dans des lieux non éclairés, indiquent que le tueur avait une certaine expertise chirurgicale ou bouchère ou, tout du moins, une bonne culture lui ayant permis d'étudier des livres d'anatomie.
Une de ses victimes, Elizabeth Stride, fut égorgée, mais non éviscérée : le corps était encore chaud lors de sa découverte et il est possible que son assassin n'ait pu mener son acte à terme. La dernière victime, Mary Jane Kelly, probablement du fait qu'elle fut la seule à être tuée dans un endroit clos (le meurtre eut lieu dans la chambre qu'elle louait, à Miller's Court), fut totalement éviscérée, ses organes furent éparpillés autour d'elle dans son appartement et son cœur ne fut jamais retrouvé. Par contre, ses vêtements et draps étaient pliés et rangés.

Lire la suite

Je vous vois !