Histoires, anecdotes de Madagascar

Tous les aphrodisiaques

Arnaques

Le réveillon fantôme


Le réveillon fantôme.
Un margoulin eut une idée d’arnaque pour le fameux réveillon de l’an 2000. Comme la majorité des escroqueries, les plus simples sont les plus efficaces.
Il pensa à organiser de somptueuses soirées pour l’événement. Pour un réveillon inoubliable, il imagina de louer des châteaux et d’y prévoir des repas luxueux en tenue de soirée.
Il s’occupait de l’intendance, des plats commandés chez un traiteur et du personnel de service.
Il démarcha donc quelques demeures historiques privées, du genre de celles rénovées à grand frais par leurs propriétaires. Ceux-ci y organisant souvent des visites payantes ouvertes au public afin d’amortir un peu les frais engagés. Plusieurs châtelains souscrirent avec joie au projet, voyant là une source de revenus imprévue.
Notre malin rédigea donc quelques contrats similaires pour chaque château, qu’il signa avec chacun pour la location de leur demeure pour le soir du 31 décembre 1999. Il promit un acompte substantiel à ses partenaires.
Puis il passa des annonces avec la photo du lieu dans de nombreux journaux pour le réveillon exceptionnel. Le châtelain qui tombait sur l’annonce n’en était que plus rassuré.
L’organisateur reçut de nombreuses réservations avec le chèque d’acompte demandé.
Consciencieux, il répondit à chaque client, en joignant un exemplaire du programme et du menu luxueux prévu. Allant jusqu’au bout, il demandait également que le solde dû soit expédié avant le 15 décembre, à la même adresse, qui n’était qu’une boîte à lettres.
A la date dite, notre aigrefin avait encaissé une petite fortune. A la même date, il contacta les châtelains pour leur dire qu’il passerait les voir dans la semaine afin de leur régler la location.
Le soir de la saint Sylvestre, les convives arrivèrent dans chaque château, vêtus de leurs plus beaux atours.
Nombreux étaient ceux qui avaient même loué un costume d’époque.
Quelle ne fut pas leur surprise lorsqu’ils furent accueillis par un propriétaire souvent fâché !
En effet, aucun d’entre les propriétaires n’avaient revu l’escroc et n’avaient jamais reçu le moindre sou. Quelques convives hurlèrent à l’arnaque, et pour cause.
Dans certains cas, les invités et le châtelain après avoir compris que tout le monde s’était fait avoir, passèrent le réveillon ensemble avec les moyens du bord.
A ma connaissance, l’arnaqueur ne fut jamais retrouvé.

Je vous vois !