Histoires, anecdotes de Madagascar

Tous les aphrodisiaques

Arnaques

Trésor public


Dans les années 90, un jeune homme créa une sarl de publicité, il l’enregistra au nom de Trésory Publicité et ouvrit un compte en banque au nom de l’entreprise.
Voulant rester discret et ne pas apparaître dans les statuts, il avait recruté un pauvre bougre qu’il bombarda gérant de la société. Le siège social n’était qu’une boîte à lettres. Le gérant n’avait pas grand chose à faire et ne posait pas de questions, trop heureux d’avoir un salaire facile.
Notre filou agit un ou deux jours avant la date limite du paiement des impôts sur le revenu. Il avait piégé la boîte aux lettres de plusieurs centres d’impôts parisiens. Il avait mis une poche de tissu dans ces boîtes par l’orifice où était déposé le courrier, invisible de l’extérieur.
Guettant le facteur, il prélevait discrètement la «chaussette» et filait au centre suivant.
Tout fut réglé dans la matinée. Il récupéra les chèques des contribuables libellés à l’ordre du Trésor Public. Il n’eut qu’à ajouter un «y» à trésor et «ité» à public sur chaque chèque.
Il alla déposer tranquillement ceux-ci sur le compte de Trésory Publicité.
Quelques jours plus tard, il vida le compte, en y laissant une certaine somme afin de ne pas éveiller les soupçons de l’agence bancaire. L’escroquerie ne fut découverte que quelques semaines plus tard. Le gérant fut arrêté et la police comprit bien vite qu’il n’était qu’un prête- nom. Celui-ci ne connaissait que le prénom de son «patron» qui devait être faux bien sur.
L’arnaqueur ne fut jamais démasqué et court encore.
Il fit un émule quelques temps après dans le sud de la France. Murssafa du Vargas fit exactement la même opération aux dépends de l’urssaf du Var. Voyez vous même ce qu’il dut ajouter sur les chèques !

Je vous vois !